Entre 2014 et 2020, Lidl a œuvré intensément dans le cadre du défi Detox de Greenpeace pour renoncer aux substances potentiellement préoccupantes dans la production de textiles et de chaussures de ses propres marques de distributeur. En décembre 2014, Lidl a été la première chaîne de magasins d'alimentation à adhérer à ce défi Detox.

Pour Lidl, l'objectif de ce défi était d'éliminer entièrement d'ici 2020, dans la production de ses propres marques de distributeur, les groupes de substances chimiques définies comme interdites par Greenpeace pour la confection des textiles et chaussures, ou de les remplacer par des substances ne présentant pas de risques. Ceci devait permettre par conséquent de garantir de meilleures conditions de fabrication aux niveaux social et environnemental dans l'industrie du textile et de la chaussure.

En 2020, Lidl peut affirmer qu'il a réussi à éviter du mieux possible les substances chimiques polluantes dans sa production de textiles et à réduire ainsi nettement les nuisances éventuelles pour l'homme et l'environnement.

Le rapport suivant expose la stratégie de Lidl, donne une vue d'ensemble sur les étapes importantes atteintes par Lidl entre 2015 et 2020 et résume les mesures et résultats de l'année 2019. Ce document donne également un aperçu des objectifs encore poursuivis par Lidl pour une production de textiles et de chaussures encore plus durable et moins polluante.