NOTRE STRATÉGIE

Contexte

Production de notre assortiment, construction et fonctionnement de notre parc immobilier, livraisons quotidiennes de nos supermarchés, déplacements de nos collaborateurs : toutes les activités de Lidl en tant qu’acteur économique de la grande distribution émettent des gaz à effet de serre (GES) et ont ainsi un impact sur le climat.

Voir aussi : Lidl dans la Transition énergétique

Notre objectif 

En 2020, Lidl annonce se fixer des objectifs compatibles avec l’Accord de Paris sur le climat. Concrètement, cela signifie que l’entreprise diminuera ses émissions GES et contribuera à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C d’ici la fin du siècle.  Ces objectifs élaborés scientifiquement (Science Based Targets - SBT) seront publiés fin 2021.

Notre approche

Lidl a structuré sa politique générale en matière de changement climatique en 3 étapes :

1.La mesure de l’impact carbone (CO2)

Le calcul des quantités des GES* émises permet l’analyse de leur potentiel de réduction et l’identification des postes les plus émetteurs. Ceci est au fondement de notre politique bas carbone. Depuis 2014, ce calcul d’impact CO2 est réalisé par Lidl France selon la méthodologie Bilan Carbone de l’ADEME. Depuis 2018, nous nous basons sur le Greenhouse Gas Protocol (GHG). Ce bilan carbone montre les émissions de GES en tonnes équivalent-CO2. Le périmètre de calcul est relatif aux opérations et comprend donc les supermarchés, les plateformes logistiques ainsi que les centres administratifs. Depuis 2020, notre bilan carbone prend également en compte les produits vendus par Lidl. Ceux-ci sont intégrés dans ce que l’on appelle le « Scope 3 ». Le bilan carbone 2019 a permis de constater que Lidl a réduit ses émissions globales entre 2018 et 2019 : les émissions de GES de Lidl France s’élèvent à 499 649 TeqCO2 en 2018 contre 468 004 TeqCO2 en 2019. Pour réduire ses émissions globales, Lidl travaille à réduire celles liées à ses activités les plus polluantes, telles que le transport qui constitue 22 % de nos émissions avec 102 123 TeqCO2 émises.

Se rapporter à notre Rapport RSE pour plus de détails.

2. La définition d’objectifs

La seconde partie de notre stratégie consiste à définir des objectifs de réduction des GES, selon les Science Based Targets (SBT) – objectifs basés sur la science. En août 2020, le groupe Schwarz a présenté une déclaration d'adhésion à l'initiative Science Based Targets (SBTi). Lidl France contribue à cet engagement en fixant des objectifs de réduction des GES pour les Scopes 1, 2 et 3 de son bilan carbone. La SBTi requiert que 95% des émissions des scopes 1 et 2 soient couvertes par les objectifs.

Qu’est-ce que la SBTi ?

Il s’agit d’un partenariat entre le CDP (Carbone Disclosure Project), le WRI (World Resources Institute), l’UNGC (United Nations Global Compact ou Pacte mondial des Nations Unies) et le WWF (World Wide Fund for Nature)  créé en 2015.

Cette initiative encourage les entreprises à publier leurs engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, afin de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

L’équipe d’analystes de la SBTi valide les objectifs proposés par les entreprises en fonction de leur cohérence avec les préconisations scientifiques. Plus de 1000 entreprises se sont déjà engagées dans la SBTi. 

3. La mise en place d’un plan d’action pour éviter, réduire et compenser les émissions de CO2.

Enfin, un plan d’action, articulé autour du triptyque « Eviter-Réduire-Compenser », viendra détailler les moyens déployés par Lidl dans sa chaîne d’approvisionnement pour atteindre ces objectifs à horizon 2030. Voir nos actions ci-dessous.