DANS UN CONTEXTE SANS PRÉCÉDENT POUR LE MONDE AGRICOLE, LIDL REVALORISE LE PRIX DU LAIT DE CONSOMMATION ET PASSE À 500€/1000L PRIX DE BASE POUR LES PRODUCTEURS DE LA LAITERIE DE SAINT-DENISDE- L’HÔTEL SOIT 515€/1000L TOUTES PRIMES CONFONDUES

28.09.2022 12:00:00 | Rungis

DANS UN CONTEXTE SANS PRÉCÉDENT POUR LE MONDE AGRICOLE, LIDL REVALORISE LE PRIX DU LAIT DE CONSOMMATION ET PASSE À 500€/1000L PRIX DE BASE POUR LES PRODUCTEURS DE LA LAITERIE DE SAINT-DENISDE- L’HÔTEL SOIT 515€/1000L TOUTES PRIMES CONFONDUES

FACE AUX DIFFICULTÉS INÉDITES RENCONTRÉES PAR L’ÉLEVAGE LAITIER, L’ENSEIGNE LIDL ET LA LAITERIE DE SAINT-DENIS-DE-L’HÔTEL S’ENGAGENT POUR LA REVALORISATION DE LA FILIÈRE LAITIÈRE AVEC UNE VOLONTÉ COMMUNE : ACCOMPAGNER LA FILIÈRE LAITIÈRE DANS UN CONTEXTE TENDU D’AUGMENTATION DES MATIÈRES PREMIÈRES.

Lidl France s’engage à augmenter le prix payé aux éleveurs sur le lait de consommation à 500€/1000L prix de base, soit 515€/1000L toutes primes confondues. Cette hausse du prix du lait s’applique sur l’ensemble du lait de consommation vendu par la laiterie Saint-Denis-de l‘Hôtel à Lidl sous la marque de distributeur Envia dans les 1 580 supermarchés Lidl en France Cela concerne les éleveurs de l’APLBC, Association des Producteurs de Lait du Bassin Centre, déja engagé dans un contrat tripartite avec Lidl et LSDH.

La Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel est engagée dans une démarche de longue date de transparence totale avec ses producteurs. Aujourd’hui plus que jamais, l’enseigne Lidl et la Laiterie de Saint-Denis-de l’Hôtel, engagées pour la souveraineté alimentaire, soutiennent concrètement le monde agricole en assurant une rémunération plus juste aux éleveurs. Cet engagement sur le long terme n’est pourtant possible qu’à deux conditions :
• Les acteurs doivent agir en totale transparence pour préserver la confiance et s’inscrire dans une action pérenne,
• L’ensemble des prix du lait du marché doivent évoluer dans le sens d’une meilleure rémunération des éleveurs.

DANS LE CAS OÙ CES 2 CONDITIONS NE SONT PAS RESPECTÉES, LES EFFORTS MENÉS PAR LIDL ET LA LAITERIE DE SAINT-DENIS-DE-L’HÔTEL SERONT VAINS ET NE POURRONT S’INSCRIRE DANS LA DURÉE.

« Si nous voulons garder notre souveraineté alimentaire, nous devons trouver les solutions pour rémunérer les éleveurs au juste prix. Depuis de nombreuses années, LSDH travaille dans ce sens et nous félicitons Lidl pour son engagement dans ce domaine. Les hausses de charges conséquentes supportées par les éleveurs et les transformateurs ces derniers mois doivent être répercutées, faute de quoi notre filière française est en grand danger. Cette barre symbolique des 500e est un signal fort apporté par Lidl pour assurer la pérennité des exploitations en place et pour donner l’envie aux jeunes générations de rentrer dans le métier », soutient Emmanuel VASSENEIX, président de la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel.

« La distribution doit s’engager aux côtés des industriels pour permettre aux éleveurs de traverser cette crise de façon plus sereine. C’est une ligne directrice que nous suivons déjà depuis plusieurs années. Pour cela, il est nécessaire de faire disparaître le lait 1er Prix, qui ne permet pas de rémunérer correctement les éleveurs. Les vaches 1er Prix n’existent pas, c’est la raison pour laquelle j’appelle tous mes concurrents à mettre fin au lait 1er Prix. Il est de notre devoir à tous de contribuer à une meilleure rémunération des producteurs, à la hauteur de leurs efforts quotidiens », déclare Michel Biero, Directeur Exécutif Achats LIDL.

« Nous savions Lidl engagée pour le monde agricole, nous sommes heureux de voir que l’enseigne est aussi réactive et prend des décisions fortes. Nous espérons que Lidl montrera la voie à l’ensemble de la distribution pour que le lait de consommation soit rémunéré à sa juste valeur », ajoute Olivier LEGRAND, Président de l’APLBC.

Contact presse

Isabelle Schmidt
contactpresse@lidl.fr
01 56 71 37 26

Partager

Autre média
Voir plus